<- back

🎨 Jérome Mesnager


🎨 Jérome Mesnager

Jérôme Mesnager, père de l’Homme en blanc, est l’un des premiers peintres français de  Street Art. 

Formé à l’ébénisterie à l’Ecole Boulle, l’artiste en a gardé un certain goût pour le travail du bois qui se retrouve dans ses œuvres réalisées en atelier sur des supports de récupération transformés. 

Désirant travailler à l’ancienne, il ne manie que le pinceau sur des supports variés.

En 1982, il est l’un des fondateurs de Zig-Zag, un groupe d’une dizaine de jeunes artistes en « zig-zag dans la jungle des villes » dont le but est d’embellir la rue en dessinant des graffitis et en investissant les usines désaffectées. En guise de premières performances, le corps couvert de peinture blanche, il déambule dans ces espaces voués à l’oubli et à la démolition pour leur donner un nouveau souffle de vie. Le 16 janvier 1983, nait alors son Homme en blanc qu’il conçoit comme un symbole de lumière, de force et de paix. 

Cette silhouette blanche aussi appelée Corps blanc, Jérôme Mesnager l'a reproduite à travers le monde entier. Il est facile de la retrouver sur les murs et dans les catacombes de Paris, en Guyane, en Inde, à Frankfort, à Casablanca, à Sanghai mais aussi sur la muraille de Chine, sans oublié l’espace !

En 1995, il peint une grande peinture murale « C’est nous les gars de  rue de Ménilmontant », dans le 20° arrondissement de Paris. Puis il réalise une série de toiles inspirées par l’art nouveau et l’art déco. La même année, il s'attaque à l'hôtel des Académies et des Arts à Paris et envahit l'espace avec ses Corps blancs. 

En trente ans, son art est devenu un courant artistique majeur dont il est un des pionniers avec ses amis et collaborateurs Miss Tic, Némo, Blek le rat, Jeff Aerosol.


Une question pour: 🎨 Jérome Mesnager



Message